Sur le fleuve Niger : Dans la nuit 16 octobre 2020, un gendarme répondant au nom d’Adj Boubacar Sissoko, en service à la Brigade Territoriale de Bourem, est tombé du bateau, et reste porté disparu. Son corps demeure introuvable. – Mondoro : De source militaire, le chef de poste Mondoro, le lieutenant Ould, est décédé dans la matinée du17 octobre à Mondoro, suite à une Maladie. – Axe Goundaga Bandiagara : Violents affrontements signalés entre groupes terroristes armés et chasseurs au niveau du village de Persige, sur l’axe Bandiangara – Goundaga. – Kouakrou : Dans la matinée du lundi 19 octobre 2020, plusieurs dizaines d’hommes armés en motos, ont été aperçues dans la localité de Kouakrou. De source locale, ces hommes armés venaient de la direction de la localité d’Ouro-Modie, à quelques encablures de Sofara.

Sur le fleuve : Dans la nuit 16 octobre 2020, un gendarme répondant au nom d’Adj Boubacar…

In tillit : Selon de source proche, le 17 octobre, Oumar ould hamaya, reconnu comme le chef de sécurité du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans, a succombé suite à ses blessures. C’était au cours du violent affrontement qui a opposé les deux principaux groupes terroristes du Mali ; à savoir Nusrat Islam wal-muslimīn (Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, GSIM) et l’Etat Islamique dans le Grand Sahara (EIGS). – Tombouctou : De source locale, le jeudi 15 octobre 2020, dans l’après-midi, le camp de la MINUSMA a été la cible de tirs de mortiers. Deux mortiers ont explosé dans l’enceinte du camp de la MINUSMA, précisément à l’intérieur du périmètre du camp intérieur de Barkhane. Dans la foulée de l’attaque, deux hélicoptères MD500 armés auraient décollé pour ratisser la zone de tir. Selon les renseignements, seul un casque bleu burkinabé a été blessé à la tête, suite à une chute violente.

In tillit : Selon de source proche, le 17 octobre, Oumar ould hamaya, reconnu comme le chef…

Mali : Le ministre Arouna Niang à la rencontre des industriels

Le nouveau ministre de l’industrie, du commerce et de la promotion des investissements, Arouna Niang, a…

Mali : L’armée à la conquête des medias sociaux

Dix militaires en service  à la Direction de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée (DIRPA)…

Mali : l’armée française «indignée» par les déclarations de l’ex-otage Sophie Pétronin

Auditionné mercredi au Sénat sur le budget 2021, le général François Le cointre, chef d’état-major des…

OIF : La Francophonie en guerre contre les violences électorales

Dans un communiqué, Mme Louise Mushikiwabo place le curseur sur « le discours de haine » comme un…

Guinée Conakry : Une source militaire au sein du camp a affirmé à l’AFP sous le couvert de l’anonymat que l’officier tué, en butte à des accusations de « népotisme, d’ethnocentrisme et surtout d’avoir bloqué des primes pour des soldats de retour de Kidal », avait été menacé à plusieurs reprises. Le colonel Condé était le commandant du bataillon de commandos du camp, où sont basés les Casques bleus guinéens déployés à Kidal, dans le nord-est du Mali. AFP

Guinée Conakry : Une source militaire au sein du camp a affirmé à l’AFP sous le couvert…

Guinée Conakry : L’armée en etat d’insurrection

Selon le journal en ligne guinnenews, La mort du Colonel Mamady Condé a été confirmée par…

L’Ecrivain public : Cet héros qui meurt à petit feu

Jadis très sollicité, le métier d’écrivain public perd de plus en plus sa place au grand…

Mali : Les administrateurs civils ont battu le pavé ce matin pour réclamer la libération de leurs collègues Drissa Sanogo et Aly CISSE enlevés depuis plusieurs mois. Les administrateurs civils ont marché en direction de la cité administrative pour aller montrer leur exaspération au PM Moctar Ouane, surtout que deux otages ont été libérés récemment ; il s’agit de Soumaila Cissé et de Sophie Petronin.

Mali : Les administrateurs civils ont battu le pavé ce matin pour réclamer la libération de leurs…

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter