CAP SANGARÉBOUGOU : LE SYNEFCT TIENT SA REUNION ORDINAIRE

Les locaux du second cycle B de Sarambougou relevant du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Sangarébougou ont abrité, le mardi 29 avril 2024, la réunion ordinaire du bureau SYNEFCT/CAP de la commune du même nom. L’ordre du jour a essentiellement porté sur les échanges d’information entre les membres. Lire notre récit.

Les travaux regroupant les différents membres du bureau dudit syndicat venu des communes de Djalakorodji, Safo, Sangarébougou, Moribabougou et N’Gabacoro-droit étaient pilotés par Japhet Domboua, secrétaire général de la subdivision SYNEFCT-CAP Sangarébougou et son adjoint Karim Konaté. Les syndicalistes ont été édifiés sur les raisons de l’arrêt des activités et celles expliquant la non tenue des réunions ordinaires.

Le secrétaire général a expliqué le facteur lié aux responsables syndicaux au niveau de la division, lesquels, avaient du mal à faire la différence entre les circonscriptions de Bamako et celles de Kati suite au nouveau découpage administratif. Cette incompréhension a vite été corrigée en la plaçant dans son contexte.

Pour consolider la subdivision SYNEFCT/CAP de Sangarébougou et ses acquis, au grand bonheur de ses militants, plusieurs activités socio-culturelles, sportives et pédagogiques sont prévues après les vacances. Notamment, la visite de courtoisie des membres du bureau dans les différentes communes, l’organisation des matchs de football etc.

Aux dires du secrétaire général Domboua, une Assemblée générale (AG) sera bientôt tenue, au cours de laquelle, le bureau syndical prendra contact avec ses militants. L’orateur du jour a aussi fait savoir que dans les prochains jours, les leaders de la subdivision auront droit à une formation afin de renforcer leurs capacités syndicales.

D’autre part, il a été à l’unanimité convenu d’organiser une rencontre chaque mois pour échanger et partager des informations sur les sujets d’actualités en lien avec le syndicalisme.

Quant aux difficultés reconnues énormes, elles concernent l’inactivité et le manque de motivation de certains militants à faire bouger la ligne. Toute chose qui, selon le Segal, constitue un obstacle au bon fonctionnement de la subdivision.

C’est pourquoi, Karim Konaté secrétaire général du comité SYNEFCT de la Commune de Moribabougou a invité les militantes et militants à mettre le paquet afin de mieux défendre les intérêts moraux et matériels des syndiqués avant d’affirmer que le bureau partira sur une nouvelle base en vue d’atteindre les objectifs assignés.

Rappelons que ce bureau de la subdivision SYNEFCT-CAP de Sangarébougou remembré suite à la mutation ou au départ de plusieurs camarades en formation, a été mis en place, en 2023.

Nouhoum Konaré

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
3 + 23 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter