CMAS : Issa Kaou N’Djim n’est pas à l’abri d’un « coup de force »

Issa Kaou Djim semble ne plus être le bien aimé coordinateur de la CMAS, applaudit à tout bout de champ par ses partisans. Face aux agissements et déclarations à la limite « grotesque » de cet homme, des voix s’élèvent très haut au sein de la CMAS pour  réclamer son destitution pure et simple du poste de coordinateur national. 

C’était très chaud à Ségou le dimanche 29 novembre 2020, à l’occasion de la mise en place du bureau régional CMAS. Le climat  insurrectionnel consécutif aux travaux, a failli coûter très cher au coordinateur national de la CMAS, Issa Kaou Djim. N’eût été l’intervention des forces de sécurité, le porte-parole de l’imam Diko allait certainement y laisser quelques plumes.

Tout est parti de la conquête du fauteuil de président régional de la CMAS. Pour ce faire, ils étaient trois en lice. Il s’agit de Mamadou Traoré, Souleymane Maiga et Amadou Touré.

Selon des sources concordantes, il était demandé aux trois candidats de trouver le consensus autour d’un seul candidat. Mais rien à faire ! Ils se sont tiraillés de plus bel.

Suite à ce désaccord, le candidat Touré s’est retiré de la course pour se rallier à Souleymane Maiga. Cela a entrainé la propulsion de Souleymane en tête, loin devant Mamadou Traoré.

Cette brusque montée du candidat Maiga n’a pas été du goût des partisans de Mamadou Touré. De vives altercations en ont suivies ; du coup la délégation du coordinateur général Issa Kaou N’Djim a été appelée à la rescousse.

Sur place, le coordinateur général de la CMAS a tout simplement balayé du revers de la main, tous les trois candidats, avant d’imposer le nommé Cheik Mansour Haidara.

Suite à cette décision impopulaire d’imposer Cheick Mansour Haidara, des jeunes très remontés se sont regroupés autour d’Issa Kaou N’ Djim pour lui demander des explications.

Dans leur colère noire, les jeunes ont voulu s’en prendre directement à Issa Kaou DJIM. Il n’eût son salut qu’à la présence prompte des forces de l’ordre.

Ce passage de Ségou met à nu les difficultés de la CMAS, surtout avec les prises de décision unilatérale du coordinateur général Issa Kaou N’Djim.

D’ailleurs, cette attitude du coordinateur est pour beaucoup dans les récentes démissions en cascades  au sein de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko.

Pour rappel, trois membres fondateurs de la CMAS que sont Imam Oumar Diarra, Baber Dicko et Amadou N’Dounga Maiga ont claqué la porte pour les agissements peu orthodoxes du coordinateur d’Issa Kaou N’ Djim envers le M5-RFP.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Malikilé, un des membres fondateurs de la CMAS, Laya Amadou Guindo, dit que le coordinateur Issa Kaou N’Djim doit être déchu de ses fonctions.

Dans cet entretien, il a levé le voile sur les errements du coordinateur général de la CMAS et la cascade de démissions au sein de la Coordination.

Il ajoute que lui-même a été sommé par note d’huissier à, se conformer à son remplacement opéré au sein du bureau national de la CMAS.

Dans le même entretien, Laya Amadou Guindo a lancé un appel à tous les mouvements, clubs, plateformes et associations qui se reconnaissent dans les idéaux de l’Imam Mahmoud Dicko, à se retrouver pour réduire Issa Kaou N’Djim à sa seule mission de porte-parole de l’Imam Mahmoud Dicko.

Moriba Camara

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 19 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter