Baobab Presse -

Mali : Face au CNSP, la Cedeao reste de marbre

Pour un retour rapide de l’ordre au Mali après le coup d’état du 18 août contre le président IBK, la Cédéao avait donné jusqu’au 15 septembre, afin que les colonels du CNSP désignent un président et un Premier ministre de transition, tous civils.

Ce dossier était le seul objet à l’ordre du jour de la rencontre de Peduase au Ghana, où les présidents de la Cedeao se sont  regroupés autour du président du Ghana, président en exercice de l’organisation sous régionale.

« Aujourd’hui est censé être le jour où la junte doit mettre en place un gouvernement, qui devra répondre aux critères que nous avons définis en août. Ce n’est pas encore fait….ès que la transition se met en place, les sanctions seront levées….. » a déclaré le président du Ghana Nana Akufo-Addo.

Il ajoute : « Le colonel Goïta a qu’il devait à présent rentrer et consulter tous ceux à qui la décision appartient et obtenir leur accord ».

La Cedeao resterait –elle patiente jusqu’à quand ? En tout cas, il reste très clair que les militaires n’ont pas pu convaincre la Cédeao sur le bien-fondé de la charte de la transition, fraîchement adoptée par les maliens.

Seybou KEITA

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter