Mali : Les enfants déscolarisés et non scolarisés au menu d’un projet initié par APIDEV et UNICEF

Le vendredi 22 janvier 2021, la salle de conférence de l’académie d’enseignement de Ségou a servi de cadre au lancement du projet d’appui à l’insertion et la réinsertion des enfants déscolarisés et non scolarisés dans l’enseignement fondamental, niveau premier cycle, dans la région de Ségou.

La cérémonie était présidée par la mairie de Ségou, représentée par Sacko Djelika Haïdara, 5ème adjoint au maire de la ville.

A ses côtés, se trouvaient le Directeur adjoint de l’académie d’enseignement de Ségou, le point focal de l’UNICEF à l’académie et le directeur de programme de l’ONG APIDEV.

Ce projet, faut-il le préciser,  est le fruit d’un partenariat fécond entre l’ONG APIDEV (Association pour le Programme intégré de Développement) et l’UNICEF qui en est le partenaire financier. Il se situe dans le cadre du Programme d’Appui à l’inclusion Scolaire, pour une durée d’exécution de 19 mois.

L’objectif du présent projet est d’assurer aux enfants les plus marginalisés, un accès à l’éducation, dans un environnement protecteur et inclusif.

Pour ce faire, précise le chef de projet Abdoulaye Doumbia, un certain nombre de paramètres est à maîtriser. Il s’agit de l’inscription des enfants non scolarisés de 7 à 8 ans en 1ère année de l’enseignement fondamental. L’appui conséquent pour favoriser la réinsertion des enfants déscolarisés de 9 à 10 ans en 2ème  ou 3ème    année de l’enseignement fondamental à travers les cours de rattrapage. Enfin, la mise en place d’un mécanisme favorable à l’inscription des enfants non scolarisés et déscolarisés en 3ème ou 4ème année de l’enseignement fondamental à travers les centres SSA/P ; SSA/P comme Stratégie de Scolarisation Accélérée/ Passerelle

La zone d’intervention du projet est la région de Ségou. Il s’agit précisément des cercles de Baraouéli et Niono.

Dix communes sont ciblées dans chacune des 2 cercles, soit un total de 20 localités inscrites sur la tablette du projet. Ces localités se nomment Baraouéli, Boidiè, Gouendo,  Kalaké, Konobougou,  N’Gassola,  Sanando,  Somo,  Tamani,  Tesserla pour le cercle de Baraoueli. Diabaly,  Dogofry,  Kala-Siguida,  Mariko,  Niono,  Pogo,  Siribala,  Sirifila-Boundy,  Toridaga-Ko,  Yèrèdon-Saniona, en ce qui concerne le cercle de Niono.

Chose particulièrement intéressante, la cérémonie de lancement du projet a été faite en présence des maires des 10 communes de Baraoueli et de Niono. Ils ont été confortés et rassurés par Sidi Fofana, le Directeur adjoint de l’académie d’enseignement de Ségou et Souleymane N’Diaye, Directeur de programme de l’APIDEV ET. Si le premier a donné l’assurance d’un accompagnement sans faille au projet ; le second a donné beaucoup de détails sur des préoccupations soulevées lors des échanges entre l’assistance et les cadres du projet.

Quant à la mairie de Ségou, par la voix de Sacko Djelika Haidara, elle a précisé que le présent projet est comme une porte ouverte pour un avenir radieux à de centaines d’enfants de la région.

Seybou KEITA

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 5 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter