Violence en milieu scolaire : Le groupe scolaire Aminata Diop de Lafiaboubougou pris pour cible par des individus armés

La scène digne d’un film hollywoodien s’est déroulée ce mardi 21 février 2023, aux environs de 16 heures au groupe scolaire Aminata Diop de Lafiabougou. L’établissement relève du Centre d’Animation Pédagogique du même quartier en commune IV du district de Bamako.
D’après Seydou Kane, l’un des Directeurs dudit groupe scolaire, trois filles de la 7eme année ont couru vers lui pour l’interpeller sur la présence des agresseurs entrés par effraction dans la cour de l’école avant d’accéder dans des salles de classe.
<< J’étais sur la machine, aussitôt je suis sorti pour m’enquérir de la situation. Soudain, des jets de pierres ont commencé à déferler de partout.
J’ai demandé aux inconnus qu’est ce qui se passait, ils ont dit qu’ils cherchent de l’argent >>
Dans le feu de l’action, les malfrats ont saccagé des motos appartenant à des enseignants y compris le Directeur Kane. Le Directeur et d’autres enseignants ont été blessés.
Après leur forfait, ils ont pris la fuite
Informé par la Directrice du CAP de Lafiabougou, Modibo Keita, 4ème adjoint au maire de la commune IV a aussitôt alerté le commissariat de police de Lafiabougou pour lui faire part de la situation.
<< Soudain, la directrice du CAP m’a appelé pour me dire que les loubards sont venus en renfort pour prendre en otage l’école. Entre temps le commissaire a dépêché des éléments sur le terrain et ont pu interpeller l’un d’entre eux.
Souleymane Traoré président du regroupement des Comités de Gestion Scolaire du Centre d’Animation Pédagogique de Lafiabougou a laissé entendre que cette situation dépasse la compétence du Comité de Gestion Scolaire (CGS) et qu’il est du devoir des autorités de prendre leurs responsabilités en vue d’instaurer la sécurité à l’école.
En tout état de cause, les investigations sont en cours par la police afin de mettre la main sur ces vendables et leurs complices. En attendant, le bandit traqué répondra de ses actes devant la justice.
NOUHOUM KONARÉ

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter