Alimentation scolaire : Le PAM s’investit pour une meilleure nutrition des enfants au Mali

Fiancé par le programme Alimentaire mondial (PAM), le projet « Nutrition à l’école », a été officiellement lancé par le Secrétaire général du ministère de l’éducation nationale, Kinane AG Gadeda, le Jeudi 12 Novembre 2020 à l’hôtel Mande. Ce projet intervient sur toute l’étendue du territoire national en commençant dans le District de Bamako.

Le Secrétaire général du ministère de l’éducation nationale déclare que ce projet jouera un rôle déterminant dans la lutte contre la malnutrition à l’école.

Avec une somme de deux cent soixante-quatorze millions (274 000 000) de FCFA, ce projet s’inscrit dans la dynamique de l’amélioration du statut nutritionnel des apprenants, à travers un meilleur accès aux informations sur la nutrition et sur les pratiques familles essentielles.

« L’éducation nutritionnelle joue un rôle essentiel dans la promotion de la sécurité alimentaire, surtout dans un contexte où la seule alternative pour les ménages vulnérables est d’utiliser au mieux les aliments locaux disponibles, tout en adoptant des habitants de consommation saines », a précisé la représentante de la PAM au Mali, Silvi Caruso.

Elle ajoute que la nutrition et l’éducation sont étroitement liées, en ce sens que la croissance optimale et le développement harmonieux de l’enfant sont grandement conditionnés par son alimentation et son statut nutritionnel.

En plus des effets sur la croissance et la maturité, l’état nutritionnel de l’enfant influe sur un certain nombre des facteurs qui sont au centre de ses résultats.

Une santé et une nutrition satisfaisante augmentent la durée de concentration de l’enfant, sa capacité d’apprentissage et son aptitude à s’engager pleinement dans des expériences éducatives.

Le  Directeur de Centre National des cantines scolaires du Mali, SARMOYE BOUSSANGA, a parlé de la malnutrition comme un problème de santé publique majeur ; avec une malnutrition chronique dont la prévalence est de 26,6%.

La situation se trouve aggravée par la crise politique sécuritaire que connait le Mali depuis 2012.

A ce sujet, il ressort qu’environ 82% des enfants souffrent d’anémie.

Bamadio Tidiane

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 12 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter