Enlèvement d’enfant : La Brigade des mœurs met la main sur une dame

35 ans mariée à un Chauffeur, elle vole une fillette de 3 ans parce qu’elle l’aime et se fait arrêter 15 jours plus tard par les vaillants éléments commandés par l’Amazone de la police Fanta Goïta, commissaire divisionnaire de la Brigade chargée de la protection des mœurs et de l’enfance.

Depuis deux semaines, La fillette de 3 ans Batoma était activement recherchée par la Brigade de la protection des mœurs et de l’enfance suite à une plainte introduite, le 15 novembre 2023, par son père. Après de nombreuses recherches infructueuses, une femme a été retrouvée, le 26 novembre 2023, en compagnie de la fillette à Sénou.

Grâce à une vidéo du voisinage rendu virale sur les réseaux sociaux, un informateur désirant garder l’anonymat a pu identifier Kadja-Ba avec la fillette disparue lors d’une cérémonie de baptême à Kalaban Coura. Il avait plusieurs fois visionné la vidéo montrant l’image fixe de la fillette.

Connaissant la dame et ne se souvenant l’avoir aperçue en compagnie de Batoma, l’informateur appela le numéro paru dans la vidéo, celui du père qui, à son tour, informa la commandante Fanta Goïta. Le 26 novembre 2023, celle-ci se fait discrètement accompagner par ses éléments à l’endroit indiqué par l’informateur et le papa a reconnu sa fillette disparue depuis 15 jours qui était en compagnie de Kadia-Ba. Un guet-apens a été mis en place parce que l’informateur savait qu’elle habite à Sénou. Il fallait la suivre jusqu’à son domicile pour plus d’enquête sur elle et ses activités.

Kadia-Ba et Batoma 3 ans étaient suivies de près. Courut vers son père dès qu’elle le vit pour se jeter dans ses bras, elle cria ‘’ Papa…Papa’’ qui se mis à larmoyer à grosses gouttes. Il l’accueillit en l’appela ‘’Batoma..Batoma’’ qui signifie en langue nationale Bambara l’homonyme de sa mère. Cette scène de retrouvaille père-fille fut un instant plein d’émotions qui n’a laissé personne indifférent. Avant que la dame s’adonnant au kidnapping ne soit embarquée par les policiers de la Brigade chargée de la protection des mœurs et de l’enfance, le père de la fillette a voulu savoir ses motivations. « C’est parce que je l’aime », a-t-elle réagi de manière stupéfiante mettant l’assistance sans commentaire.

Conduite et interrogée, Kadia-Ba a d’abord nié les faits prétendant qu’elle était accompagnée d’une autre dame qui connaissait l’enfant avant de passer à l’aveu. « J’aime cette fillette, parce que dans la cour commune où je vis, les voisins se moquent de moi et refusent chaque fois que je tente d’envoyer en commission une de leurs progénitures. Je voulais donc un enfant à moi seule », a-t-elle déclaré. Faut-il la croire ? après investigation, il s’avère que Kadja-Ba est mère de deux enfants mais également en état de grossesse avancée, confirme un médecin. N’ayant aucun problème l’empêchant de procréer, pourquoi enlever l’enfant d’autrui et la garder ? « Uniquement par amour », a-t-elle répliqué. « Lorsque je l’ai vue en train de jouer avec deux autres sur un tas de sable au quartier Zerni en Commune 6, je n’ai pu m’empêcher de l’aimer », a avoué Kadja-Ba.

Le 05 décembre 2023, la dame suivant un soit-transmis a été déférée à Bollé, le centre pénitencier destiné aux femmes et aux enfants. « C’est le lieu de le rappeler que la population doit se sentir protégée en ces temps difficiles par les serviteurs de l’Etat que vous êtes », a insisté le Directeur général de la Police nationale en s’adressant à ses éléments. « C’est son droit et c’est notre devoir d’y veiller 24/24 et 7 jours sur 7 », a précisé le Commissaire général de Brigade de Police Souleymane Traoré. Il a incité son entité militarisée à un engagement exemplaire dans la lutte contre la délinquance et la criminalité pour obtenir la confiance et la collaboration de la population.

« Je vous demande d’établir avec elle partout où cela est possible, un partenariat véritable, authentique, actif et permanent sur la base d’une écoute attentive de ses préoccupations et de ses inquiétudes », a-t-il conclu.

Bamananden

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
13 − 1 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter