Police nationale : Une année 2021 sous le signe du renforcement de la collaboration avec les populations

Dans une interview accordée à l’ORTM le lundi dernier, le directeur général de la police judiciaire, le contrôleur général Joseph Doumbia a peint un tableau très peu luisant de la sécurité nationale.

Selon le contrôleur général Joseph Doumbia, le bilan de la police nationale de l’année 2020, concernant les investigations, arrestations et les mises à la disposition de la justice, est assez encourageant.

Le DG Doumbia a laissé entendre que la police est une institution qui est chargée de lutter contre le grand banditisme, les crimes économiques et financiers, les atteintes au droit pénal.

Il ajoute que courant 2020 la police s’est très bien portée. Cela, malgré le fait pendant la même période, Bamako a fait l’objet de braquages à ciel ouvert, des homicides, des viols, meurtres, etc. Pour beaucoup de nos concitoyens, ce tableau ne peut être que sombre. Cependant, le contrôleur général précise que cette situation est par moment volatile et qu’il est très  difficile d’avoir l’insécurité zéro dans un pays.

Aussi, Joseph Doumbia invite la population à regarder globalement les différents domaines dans lesquels la police intervient.

S’agissant de la prévention en premier lieu, il dira que la police administrative a eu à déployer 42 598 fonctionnaires. Ceux-ci ont effectué des opérations de patrouilles de jour et de nuit sur tout territoire national, en voiture et en motos. Et d’ajouter que ces patrouilles ont permis la saisie de 16 732 engins à deux roues et à 4 roues.

En termes de répression, les patrouilles ont permis d’interpeller 42 529 personnes dont 29 444 hommes et 13 551 femmes. Sur les 42 529 personnes interpellées, la police est parvenue à mettre 12 024 à la disposition des cours et tribunaux. Motifs, trafics de stupéfiants et des mœurs.

Au niveau du recrutement, dans le souci d’assurer le maillage territorial, la police a recruté 2000 personnes.

Grâce à la collaboration police et population, des résultats extraordinaires ont été engrangés, précise le haut officier de police. Il cite notamment la saisie de 10 tonnes 476 kg d’herbes.

Pour l’année 2021, le directeur général de la police judiciaire espère l’accentuation de la collaboration entre la police et la population.

Morice Camara

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 2 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter