Route de Koulikoro : Deux braqueurs arrêtés par des policiers de la circulation routière

Les agents de police, stationnés au niveau des feux tricolores du  rond-point  de Boulkassoumbougou ont mis hors d’état de nuire deux malfrats qui venaient juste d’extorquer la moto Djakarta d’un citoyen, sur la route de Koulikoro, carrefour menant au 3ème pont de Bamako.

Les faits se sont déroulés le mardi 20 octobre 2020,  aux environs de 7 heures.

Selon l’adjudant de police Mahamadou Coulibaly, superviseur dudit  carrefour, c’est en plein dans leur activité de régulation de la circulation, que lui et son second, à savoir l’adjudant de police Djibril Diallo, ont été alertés par le comportement de deux individus. Les deux gars, sur une moto Djakarta, arrivaient à vive allure en direction du quartier de Boulkassoumbougou et donnaient l’impression d’être  affolés.

Dans le feu de l’action, ils ont grillé le feu rouge en vitesse. Malheureusement pour eux, le pneu avant de leur moto a heurté les rails. L’engin s’est renversé avec ces deux occupants.

Soudain, un violent  bruit ébranle toute la zone. Une panique s’empara des lieux. Des riverains apeurés par le bruit énorme, se sauvent.

Si  d’aucuns croyaient que des terroristes avaient fait leur apparition dans la foule, certains pensaient que c’est le pneu d’un véhicule qui a éclaté.

Rien de tout cela, mais c’était bien  le bruit du fusil que portait un des occupants de la moto fuyarde. Dans leur chute, l’arme d’un des bandits s’est accidentellement déclenchée dans sa poche. Le projectile qui en ait sorti a atteint le malfrat lui-même à la jambe, provoquant une grosse blessure.

Son acolyte, dans sa fuite, a été capturé à 500 mètres par les adjudants de police  Mahamadou Coulibaly et Djibril  Diallo, tandis qu’un élément surveillait  le complice blessé.

Selon le malfrat blessé, il se nomme Bakari Coulibaly, fils de Bah et de Balia sans domicile fixe.

Quant à son complice, il s’appelle Oumar Koné, fils de Damart et de Mariane  Diaby sans domicile fixe aussi.

Les deux superviseurs, les adjudants de police Mahamadou Coulibaly et Djibril Diallo ont  aussitôt informé leur hiérarchie, le commissaire divisionnaire, Abdoulaye Coulibaly, commandant de la Compagnie de Circulation Routière (CCR). Ce dernier leur a ordonné de mettre les malfrats à la disposition du commissariat du 12ème  arrondissement.

C’est ainsi qu’un élément de la Brigade de Recherche dudit commissariat a accompagné le malfrat blessé aux urgences de l’hôpital Gabriel Touré.

Trente minutes plus tard, un  monsieur du nom de  José Kamaté s’est présenté aux policiers du carrefour avec une blessure au genou.

Ce dernier a été aussi conduit au commissariat du 12ème arrondissement où les enquêtes sont en cours.

Les premières enquêtes ont conclu que la moto des malfrats est un engin volé, suite à un braquage. Ils  auraient braqué une fille.

Aux dernières nouvelles, la vie du malfrat grièvement blessé n’est pas en danger. Les enquêtes se poursuivent, afin de traquer d’éventuels complices.

Nouhoum KONARE

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 9 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter