Crime passionnel à Sébénikoro : Sur la base d’un simple soupçon, Moustapha décapite son épouse

Les faits qui ont choqué toute la population du quartier Sébénikoro et environs se sont déroulés le mercredi 5 octobre 2022, précisément dans la forêt classée. Cet albinos du nom de Moustapha Bagayoko, âgé d’une trentaine d’années a déchiqueté à l’aide d’une machette son épouse Awa Berthé, 25 ans comme un animal à la boucherie.

Et pour cause, il soupçonnait seulement cette dernière de le tromper pour un autre homme.
Certaines indiscrétions ont affirmé que le jour du crime des voisins ont aperçu Moustapha et sa femme partant vers Sébénikoro en commune 4 du district de Bamako.
Suite à l’interrogatoire policière, Moustapha est passé à l’aveu soutenant qu’il a dit à sa femme de la suivre dans la forêt classée pour aller s’approvisionner en médicaments traditionnels. <<Une fois dans la forêt, j’ai asséné la machette à ma femme plusieurs fois jusqu’àce que mort s’en est suivie >> a t-il ajouté. C’est ainsi qu’après son sal besogne, il a dissimulé l’arme dans les buissons non loin du corps de sa victime avant de décamper les lieux.
Aux dires des voisins du couplé domicilié à Mamaribougou, ces derniers temps, le courant ne passait pas entre les deux personnes.
Moustapha était très jaloux de sa femme et ne cesser de la harceler, reprocher et même de la filer partout où elle partait.
<<Ce qui est arrivé à la bonne dame n’a surpris personne, connaissant bien la tension qui s’amplifiait entre le couple Bagayoko ces derniers temps >> a témoignagé un voisin
Le criminel Moustapha cogite désormais sur son sort à la Maison Centrale d’Arrêt (MCA) de Bamako attendant sa comparution à la cour d’assises.

Alex

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
6 × 5 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter