Journaliste tuée en Palestine : Shireen Abu Akleh était à 150 mètres des forces israéliennes lorsqu’elle a été ciblée par des tirs

Les éléments préliminaires de l’enquête menée par l’armée israélienne ont montré que Shireen Abu Akleh se trouvait à environ 150 mètres des forces israéliennes, au moment où elle a été prise pour cible dans le camp de réfugiés palestiniens de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, selon les médias israéliens.

Une enquête menée par le commandement central de l’armée a déclaré qu' »il n’est toujours pas clair si la journaliste palestinienne a été tuée par des tirs israéliens ou par des hommes armés palestiniens, au moment où elle couvrait une opération militaire à Jénine, ce mercredi », rapporte le journal israélien Haaretz.

L’enquête a révélé que la journaliste palestinienne tuée se trouvait à 150 mètres des forces militaires israéliennes lorsqu’elle a été abattue.

Elle a également montré que « les soldats de l’unité Douvdevan (une unité spéciale de l’armée israélienne) ont tiré quelques dizaines de balles au cours de l’opération à Jénine, mais on ne sait pas encore si ce sont des tirs israéliens ou palestiniens qui ont tué la correspondante d’Al-Jazeera », selon le journal.

Haaretz a déclaré que la balle qui avait touché Shireen Abu Akleh à la tête avait un diamètre de 5,56 mm et avait été tirée avec un fusil M16.

« Mais puisque ces fusils sont utilisés à la fois par l’armée israélienne et les cellules palestiniennes en Cisjordanie, l’information n’est pas suffisante pour déterminer qui a tiré le coup de feu », a ajouté Haaretz.

Le journal a rapporté les déclarations d’une source anonyme de l’armée israélienne, qui a affirmé que des hommes armés palestiniens avaient tiré des centaines de balles contre une force israélienne, qui procédait à l’arrestation de militants dans le camp de Jénine.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a déclaré, ce mercredi, qu’Israël avait demandé à l’Autorité palestinienne de remettre la balle qui a tué Shireen Abu Akleh pour la soumettre à un examen balistique, d’après le journal israélien Yedioth Ahronoth.

Le ministère palestinien de la Santé a annoncé, au matin de ce mercredi, dans un communiqué, « la journaliste Shireen Abu Akleh est tombée en martyre, après avoir été touchée par les balles de l’armée israélienne, dans la ville de Jénine (nord) ».

La chaîne d’information Al-Jazeera et l’Autorité palestinienne ont accusé Israël d’avoir délibérément tué Shireen Abu Akleh en lui tirant dessus, mais l’armée israélienne a déclaré que ses premiers éléments d’enquête laissaient entendre qu’elle avait été « tuée par des hommes armés palestiniens », un récit démenti par l’Autorité palestinienne.

Source Anadolu

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
17 + 15 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter