Mali : Le pays Bwa n’accepte pas le découpage administratif

Le pays Bwa ou le Bwatun s’oppose au projet de découpage administratif du Mali. Une rencontre au sommet des autorités municipales et organisations locales de la société civile, a fini de convaincre tout le Bwatun que le projet est en porte à faux avec les aspirations réelles locales.

Dans un article précédent, nous évoquions les frustrations des localités de Tominian, du bwatun en général, face au document de réorganisation territoriale publié le 30 avril dernier. Ces populations disent ne pas se reconnaître dans cette nouvelle division du bwatun. Elles ont notamment fustigé le désintérêt des autorités vis-à-vis du Bwatun, caractérisé par une gestion unilatérale et des décisions bidon, carrément en porte à faux avec les aspirations réelles du Bwatun.

Comment comprendre que ce peuple si réservé, si culturel et respectueux des gouvernants soit ainsi marginalisé jusqu’alors ?

Cercle de Tominian en rouge sur la carte du Mali

Avec une superficie de 18.951 km2 et une population évaluée à 600.000 habitants, le Bwatun ou pays Bwa est constitué dans les cercles de Tominian et San. Chose regrettable est que malgré le nombre croissant de la démographie, le Bwatun souffre d’une insuffisance criarde d’infrastructures. Il s’agit entre autres, des centres de santé digne de ce nom comme les hôpitaux, des routes bitumées ; et des infrastructures scolaires de qualité qui se  comptent sur les bouts des doigts.

La preuve, de Timissa à Tominian, soit environ 100 km, il n’y a pas encore une seule école professionnelle, exceptée dans la ville de Tominian.

Pour avoir des soins appropriés il faut se rendre à San. C’est-à-dire parcourir plus de 100 km sur des routes de mauvaises qualités, avec des moyens rudimentaires comme les calèches. Toutes choses qui ne sont pas de nature à arranger la situation d’urgence pour une femme enceinte par exemple.

Aujourd’hui plus que jamais, ces localités sont décidées à prendre leur destin en main et se dressent pour une fois contre une décision des autorités du pays. Cette réorganisation territoriale est tout simplement vue comme un mépris total des gouvernants à l’égard du Bwatun.

Le samedi 8 mai, s’est tenue à Tominian une rencontre à laquelle ont pris par les maires des différentes communes du cercle, les organisations de la société civile et des autorités administratives de la ville. L’objectif était de se prononcer pour le refus catégorique du document de découpage administratif.

Pour montrer leur mécontentement, une mobilisation pacifique est programmée à Tion sur la RN6  pour le samedi prochain 15 mai 2021 à partir de 6H à 14H. Pour ce fait l’appel est d’ores et déjà lancé à l’endroit de toutes les couches sociales, les organisations de la société civile, les politiques pour prendre part à cette mobilisation.

Emmanuel THERA de Soudan Infos

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 30 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter