Accord de paix au Mali : Zoom sur l’intervention de la CMA au sujet de Kidal lors du dialogue national inclusif

Moussa Ag Ataher : « …Prenez votre voiture et venez à Kidal, personne ne peut vous en empêcher ; Kidal c’est le Mali… »

Moussa Ag Ataher Porte parole de la Coordination des Mouvements de l’AZAWAD

Ces propos ont soulevé un tonnerre d’applaudissements au sein de la commission 1 des travaux du dialogue national inclusif ; commission consacrée à la thématique Paix et Sécurité. C’était le 17 décembre 2019.
Face aux multitudes d’interventions relatives à Kidal et à l’accord d’Alger, le porte-parole de la CMA, Moussa Ag Ataher, a pris la parole. Le cadre de la CMA a saisi l’occasion pour faire une déclaration, à tout point de vue assimilable à un vœu d’amour à l’adresse des populations du Sud du Mali. Des populations visiblement agacées par toutes ces informations ayant trait à la 8ème région administrative du pays, sous domination des mouvements armées, particulièrement la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).
« J’ai été à Kidal à plusieurs reprises mais la vérité est que les gens ont peur d’y aller ; ils se demandent ce qui va se passer là-bas », dit une dame.
En réponse, Moussa Ag Ataher dit : « Vous tous, prenez votre voiture et venez à Kidal, personne ne peut vous en empêcher ; Kidal c’est le Mali…Si vous avez des soucis de sécurité, dites en nous ; toutes les dispositions seront prises pour que tout se passe sans problème. Venez voir de vous-mêmes ce qui se passe à Kidal ; ne vous contentez pas des discours rapportés ».
Mieux, Moussa Ag Ataher ajoute : « Je suis malien ; j’ai la carte d’identité malienne ; le Mali c’est mon pays ; c’est notre pays à tous. Discutons entre frères pour sortir notre pays du problème qu’il vit aujourd’hui ».
S’agissant de la question brulante de la présence de l’armée malienne à Kidal, le porte-parole de la CMA précise : « nous n’avons aucun problème à ce que l’armée malienne soit à Kidal. Cependant, conformément aux dispositions de l’accord d’Alger, il est prévu à Kidal une armée malienne reconstituée. Cette armée malienne reconstituée à Kidal doit comptée une majorité de ressortissants de la zone. Cela, pour nous, a l’avantage de créer une confiance entre les locaux et l’armée nationale et facilitera l’exécution des tâches de l’armée, surtout qu’elle va contribuer à créer un climat de confiance et de complémentarité ».
Autre précision : « il est habituel d’entendre des gens dire que nous allons libérer Kidal ; cela n’est pas une bonne chose car Kidal n’est pas une ville sous occupation. Kidal est une ville ouverte à l’administration malienne. Mais si l’Etat du Mali se montre incapable d’y installer l’administration, cela n’est pas la faute de la CMA », dit Moussa Ag Ataher.
Par ailleurs, Mousa Ag Ataher s’est directement adressé au médiateur de la république, Baba Hakib HAIDARA, qu’il a affectueusement appelé le Doyen. A ce dernier, il a tenu à présenter les excuses de la CMA, suite à l’incompréhension et aux désagréments constatés dans les débats du lundi, au sujet de l’intervention d’un cadre de la CMA.
Seybou KEITA

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 9 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter