Cabral : 41 ans après, les camarades se souviennent

17 Mars 1980 – 17 Mars 2021

41 ans déjà sont écoulés depuis ce funeste 17 Mars 1980 qui a vu la tragique disparition de Abdoul Karim Camara dit Cabral.

Oui, il y a de cela 41 ans que le jeune héros estudiantin de l’UNEEM (Union Nationale des élèves et étudiantes du Mali) succombait sous les coups de la sinistre répression du régime militaire d’alors, celui du Général Moussa Traoré.

Cabral le héros de toute une génération a été fauchée à l’âge de 25 ans. Leader estudiantin charismatique, imbu de qualités humaines indéniables comme le respect de l’ainé, la modestie, l’altruisme et surtout un attachement viscéral à sa patrie le MALI.

Cabral était un nationaliste fervent pour qui, le Mali est plus qu’en cette avant-veille de la semaine des martyrs, nous disons à tous et a chacun que le combat de Cabral est plus que d’actualité.

Notre camarade se serait dressé avec fougue et détermination contre toute idée de partition du Mali comme contre toutes les formes d’injustices qui sont le lit de la mauvaise gouvernance et du délitement de l’autorité de l’État- D’autre- tombe

Je suis sûr, absolument sûr que l’âme de Cabral comme celle de tous les martyrs du Mali (le 10, 11, 12 juillet) nous exhortent combat de l’honneur, de la dignité à savoir un Mali uni, laïc, prospéré, solidaire entre tous ses fils et filles sur toute l’étendue du territoire national sous exclusive aucune

La prunelle de ses yeux.

Cabral cet éternel jeune qui n’a pas eu le temps de frissonner, doit demeurer pour ses camarades déjà séniles aujourd’hui et pour toute la jeunesse malienne un réfèrent, une référence.

Cabral était intransigeant sur tout ce qui touche l’unité et l’indépendance nationales, valeurs fortement malmenées de nos jours.

Cabral cet immortel jeune homme doit parler à tous ces jeunes fauchés sous les balles assassines des ibines d’un régime antinational le 10,11,12 juillet 2020.

Pour nous Cabral ne saurait mourir inutilement car chaque adolescent, chaque jeune qui s’élevé contre les injustices, l’impunité, l’ignorance, la faim perpétue et amplifie la saine indignation de Cabral qui lui a valu la martyre et la mort.

Oumar Arbon cana Maiga

Compagnon de Cabral

Président d’honneur de L’AMS-UNEEM

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 2 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter