EDUCATION : Les sortants de l’IFM plaident pour leur intégration directe dans la fonction publique

Présidium de la cérémonie

Le samedi 04 mai 2019, le collectif des sortants de l’IFM a tenu son premier congrès national à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako (ENSup).

Le président du collectif, Issa Dembélé dira que l’objectif de cette rencontre est de créer une plateforme d’échange entre les différentes coordinations régionales de sortants de l’I.F.M. Il s’agira pour un premier temps de procéder à une prise de contact et de discuter sur la problématique de l’insertion directe des enseignants issus de l’Institut de Formation des Maitres dans la fonction publique.

Parlant du recrutement aux concours, Dembélé a révélé qu’un écart considérable existe entre le besoin exprimé sur le terrain  et le quota de l’Etat. Il argumente que sur 2 000 ou 3 000 concourants, l’Etat ne sélectionne que deux enseignants. Il reste nécessaire d’augmenter le quota lors des recrutements, afin de pallier le déficit d’enseignants sur toute l’étendue du territoire national. Selon le président du collectif, aujourd’hui il est indispensable de procéder à une insertion directe dans la fonction publique des sortants de l’I.F.M.

OUMAR ONGOIBA

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 28 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter