Baobab Presse -

Mali : Après trois morts et 2 commissariats incendiés, IBK appelle au calme et envoie des émissaires à Kayes

L’affrontement mortel entre policiers et population de Kayes a eu raison du calme apparent du président IBK. Ce dernier a diligenté une réunion au sommet entre lui le Premier ministre Dr Boubou Cissé, le Président de l’Assemblée Nationale Honorable Moussa Timbiné,  le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Général Salif Traoré et les députés élus à Kayes.

Après un échange sur les événements qui ont endeuillé la ville de Kayes et engendré une violence qui s’est manifestée par l’incendie de deux commissariats, le Chef de l’Etat SEM Ibrahim Boubacar Keita a appelé au calme et promis que la lumière sera faite sur tous les actes déplorés.

Il a annoncé la visite imminente du Gouvernement à Kayes sous la conduite du Premier ministre.

Le Président IBK avec le gouverneur de Kayes
– Photo Santo –

Les députés ont informé le Chef de l’Etat de leur décision de se rendre incessamment sur les lieux pour contribuer au retour au calme.

Officiellement, l’affrontement entre police et populations de Kayes a fait 3 morts. Il s’agit de Seyba Tomboura, 17 ans, dont l’assassinat par un policier est à l’origine des émeutes ; Kalifa Kané 30 ans et Bakary Traoré, âgé de 12 ans.

Le blessé grave se nomme Adama Keita ; il a 26 ans.

Le procureur de la république de Kayes informe l’opinion qu’une enquête est ouverte et que la loi sera appliquée dans sa plus grande rigueur. Il finit par rappeler la population au calme.

Rappelons que les dramatiques évenements qui ont ébranlé la ville de Kayes ont pour origine, le meurtre de Seyba Tamboura, un jeune cascadeur moto ; froidement abattu par un policier sans raison apparente.

Toute la journée du mardi 12 mai 2020 a été marquée par de violents affrontements en populations et policiers en service à Kayes. Deux commissariats de police ont été incendiés et des armes emportées, selon des témoins.

Arrêté et copieusement tabassé par la population, le policier à l’origine du tir mortel est maintenant entre les mains des forces de l’ordre.

Côté autorités sécuritaires, le directeur régional de la police a expressément demandé pardon à la population de Kayes au nom de la police malienne.

Le Directeur général de la police nationale, l’Inspecteur général Infahi, est déjà sur place à Kayes. Il sera rejoint par le ministre de la sécurité, le général Salif Traoré, demain matin.

L’objectif affiché est de tout faire pour apaiser la situation et ramener rapidement le calme à Kayes.

La Rédaction

Please follow and like us:

One thought on “Mali : Après trois morts et 2 commissariats incendiés, IBK appelle au calme et envoie des émissaires à Kayes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 15 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter