Baobab Presse -

Mali : Le Ministre Salif Traoré éteint l’incendie à Kayes

Dépêché par le Président de la République suite aux événements de Kayes, le Général Salif Traoré calme la tempête

 Kayes, reconnaissante n’a pas dérogé à sa tradition légendaire de ville policée, respectueuse, toujours à l’écoute et au service des autorités qui marquent de leurs empruntes leur passage dans la cité des rails.

L’émotion était certes à son comble, suite aux évènements malheureux survenus après la mort de jeunes kayesiens, dans la fleur de l’âge, mais le ‘’Peuple de Kayes’’, est resté digne dans la douleur.

Après quelques réactions, très compréhensibles du reste, de jeunes manifestants dans la matinée, le ‘’Gouverneur-Ministre’’, comme l’aimaient à le dire les kayesiens, a sacrifié au rituel social, celui de rendre visite aux familles endeuillées avant de rencontrer, dans une atmosphère détendue, l’ensemble des forces vives.

A travers leur présence à cette rencontre, Kayes a voulu ainsi dire au Général Salif Traoré qu’elle reste de cœur avec lui. Les réactions émotionnelles étant liées à la nature humaine, il reste que cela ne devrait aucunement entamer l’estime et le respect que l’on voue à un homme, alors Gouverneur, qui s’est saigné à blanc pour toute une région.

C’est cet homme qui s’est présenté aux kayesiens, ce Mardi 13 Mai 2020, au nom du Président de la République et de l’ensemble du gouvernement pour condamner un acte que rien ne justifie de la part d’un policier, et partant présenter les sincères condoléances.

La suite des évènements désormais aux mains de la justice, il incombe, en ce mois béni de Ramadan, de retourner à notre foi inébranlable de musulman pratiquant pour prier, fortement, pour le repos éternel de l’âme des jeunes victimes de ce malheureux incident.

Rendre grâce à Dieu pour la raison dont il a gracieusement dotée les gens de bonne foi, à l’image des kayesiens, restés digne dans la douleur, au-delà des réactions émotionnelles, bien compréhensibles.

Merci Kayes et vive le Mali

Le titre est de notre rédaction

Amadou Mahamane SANGHO (CCOM ministère de la sécurité et de la protection civile)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 24 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter