Baobab Presse -

Mali : Répression policière, un chef de famille succombe après avoir inhalé du gaz lacrymogène

Voilà un fait divers qui a plongé tout un quartier dans la consternation. Il s’agit de la mort de Mamadou Sidibé di Vieux Ba. Le chef de famille a succombé après avoir inhalé du gaz lacrymogène. Le drame s’est produit le lundi passé, aux environs de minuit.

Le lundi 04  mai 2020, dans la nuit, des jeunes du Badialan 3 ont pris d’assaut les rues et autres artères principaux de leur quartier pour manifester leur mécontentement face au couvre-feu, qu’ils estiment inutile et disproportionné.

Face à la situation, la police a été appelée à la rescousse.  A la détermination des jeunes, la police a répondu par des jets de gaz lacrymogène. La situation a vite fait de prendre des tournures dramatiques.

Du gaz lacrymogène tiré depuis l’extérieur atterrit dans  une cour familiale. Là, loge Mamadou Sidibé dit Vieux Ba. Le gaz lacrymo vient de tomber dans la chambre des enfants de Vieux Ba.

Immédiatement, le père de famille se précipite dans la chambre des enfants et voit que la douille du gaz a pris le matelas, qui commençait déjà à s’enflammer. Vieux Ba tente le tout pour sauver les siens.

Dans le feu de l’action, Vieux Ba est envahi par le gaz lacrymogène. Il suffoque et perd connaissance.

Transporté d’urgence à l’hôpital Luxembourg, le chef de famille succombera quelques temps après. Il était presque minuit.

Dans une vidéo signée du groupe Kojuku Kèlèba, un ami du défunt s’exprime très clairement en  désignant la police comme étant la seule responsable de la mort de son ami Vieux Ba. Du Directeur général aux plantons, en passant par les sous-officiers, l’ami de la victime n’a pas été tendre envers la police.

C’est parce que du gaz a été tiré dans sa cour que le père de famille a trouvé la mort. « Sans police, pas de gaz ; sans gaz pas de mort », nous dit un membre de la famille du défunt.

A en croire le très dynamique groupe whatsapp « Kojuku Kèlèba », la famille du défunt a identifié le policier qui a tiré le gaz vers la maison de Vieux Ba.

Pour enfoncer le clou, le témoin profite de sa vidéo pour dire que la famille a porté plainte contre la police nationale auprès du procureur du tribunal de la commune. Un constat d’huissier a été fait.

Selon des indiscrétions, Vieux Ba souffrirait d’insuffisance cardiaque.

La victime a été inhumée le jeudi 7 mai 2020 chez les siens au Badialan III.

Affaire à suivre

Seybou KEITA (avec Bamanan den)

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 11 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter