Siby-Naréna : Un festival pour raviver le Sanankuya

La 6ème édition du Festival International du Sanankuya a débuté le vendredi 19 mars 2021 à Siby, pour une durée d’un mois.

Cette rencontre culturelle est organisée  par l’Association malienne pour la promotion du Sanankuya (AMPS). La cérémonie d’ouverture était présidée par le conseiller technique du ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, Almamy Kourechy Cissé ; en présence du promoteur dudit festival, Cheick Siraman Diarra, du maire de ladite, Daouda Keita et de plusieurs notabilités de la localité.

Le thème retenu pour cette édition est : « Formation des jeunes aux notions du Sanankuya ».

Le promoteur du Festival International du Sanankuya (AMPS), Cheick Siraman Diarra a laissé entendre que l’objectif de cette édition est la formation des jeunes aux notions du Sanankuya qui durera un mois dans 10 communes à travers le pays.

Pour cette première étape de trois jours, prévue du 19 au 21 mars dans deux communes, Cheick Siraman Diarra a fait savoir que les jeunes de Siby et de Naréna ont été bien outillés aux différentes notions du Sanankuya. Toutes choses leur permettant un enracinement  culturel.

Ce vivier d’apaisement social et de règlement de conflit à l’amiable est une valeur ancestrale très mal comprise par les jeunes d’aujourd’hui, indique le promoteur Diarra.

Les promoteurs du festival ont préféré mettre l’accent sur la formation des jeunes, pour contribuer à la naissance d’une nouvelle société malienne éprise de ces valeurs sociétales.

Il s’agira, au cours de ces formations, d’expliquer aux jeunes le concept du sanankoun dans toutes ses dimensions. Il s’agit des rapports entre les patronymes, les ethnies, les classes d’âges, etc.

Le maire de la commune de Siby, Daouda Keita, a rappelé que le sanankuya est une valeur sociale léguée par nos ancêtres. Cette valeur mérite bien d’être intégrée dans l’éducation de nos enfants.

Il a lancé un appel pressant aux autorités du pays, de faire en sorte que cette valeur ancestrale puisse être étudiée dans les écoles, les familles ; voire même projeter la construction d’une maison du Sanankuya à Siby.

Pour sa part, le conseiller technique au ministre de la culture, Almamy Kourechy Cissé, a rappelé la valeur ancestrale du Sanankouya. Il a précisé que cette règle sociale aux communautés de vivre harmonieusement dans le respect de l’autre.

Rappelons que cette première étape du festival, a été agrémentée  par deux nuits de concerts géants ; et des sketchs sur la thématique de la réconciliation et cohésion sociale au Mali.

M C

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 14 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter