Faits divers : Arrestation de 3 voleurs de troupeaux par le commissariat du 9eme arrondissement de Bamako

S’il y a de quoi désespéré dans le comportement de ce haut gradé, il y a autant un motif de satisfaction au regard de la prouesse de la police malienne dans la même affaire. Lisez plutôt !

30 décembre 2021, aux environs 2h du matin dans le Mandé profond. Un troupeau d’une trentaine de bœufs est conduit vers Bamako. Un fait inhabituel dans la mesure où le ravitaillement se fait en général dans le sens inverse, c’est-à-dire des zones sahéliennes d’élevage par excellence vers le Mandé, une zone de forestière. Il n’en fallait pas plus pour les informateurs de la police territorialement compétente de relayer le détail assez croustillant.

Le Commissaire divisionnaire SANTIGUI KAMISSOKO du 9ème Arrondissement décida alors de mettre deux de ses éléments sur la piste. Les deux policiers en civil pour les besoins de la cause, suivirent discrètement donc les drôles de bergers avec leur troupeau et rendaient compte de tous leurs faits et gestes jusqu’au poste de KOUREMALÉ en rendant compte à chaque étape à leur hiérarchie.
Au niveau du Poste de contrôle à la rentrée de Sébénicoro, les éléments du 9ème en question les devancèrent et les firent cueillir vers 3h du matin ce 30 décembre 2021. Le troupeau était en ce moment composé de 27 bovidés conduits par 03 suspects.


Conduits au Commissaire, les 3 suspects déclarèrent sans ambages et à l’unisson que les bêtes appartenaient à un haut cadre de l’armée malienne. Et de toute évidence, «le propriétaire» en question, le Haut gradé, n’était pas très loin. Il se présenta sur place au commissariat du 9ème Arrondissement dans les instants qui suivirent et…, nia tout en bloc !
Mais divine surprise : il proposa que les suspects lui soient confiés ! Etonnant pour celui qui venait de tout nier en bloc.
Le Compol SANTIGUI KAMISSOKO refusa en tout cas sa proposition et ouvrit une enquête en vue de retrouver les véritables propriétaires du troupeau. Et les animaux furent mis en lieu sûr en attendant.
Le lendemain, un avis et communiqué fut lancé dans le Mandé à la demande du Procureur du Tribunal de grande instance de la commune – 4, appelant les éventuels propriétaires à réagir. Ce fut l’effet d’une bombe ! Plusieurs présumées victimes se manifestèrent dont la plupart sont issues de «NOUGANI», localité située à 5 km de KOUREMALÉ et de Benkadi dans le Cercle KANKABA.
FODE FABOU KEITA, maire de cette localité décida d’accompagner en personne ses deux concitoyens (Fousseyni Camara et Fodé Keïta) à Bamako et précisément au commissariat de police du 9ème arrondissement en vue de réclamer la paternité des biens en question.
Chaque prétendu propriétaire devant apporter la preuve de ses déclarations, les deux victimes indiquèrent la marque exacte et le nombre de têtes concernées. Tout correspondait. Aucun doute ne persistait.
Et selon les témoignages des victimes, il y a eu plusieurs cas de vols et peu d’espoir de retrouver les bêtes, à fortiori les auteurs. Mais le miracle venait là de se produire. Il parait que les voies du Seigneur sont impénétrables !
Les légitimes propriétaires étant désormais connus, les trois suspects (Baba Souma, Mostra et un nommé Founekè), munis de cartes d’identité militaire des FAMAS, ont été mis à la disposition du Tribunal de la Commune IV.
Quant à l’indiscret haut gradé militaire, il fut entendu par ledit Tribunal et confié par la suite à l’Armée en charge de le présenter au Tribunal militaire

A suivre

Bamananden
Journal Kojugu kelebaa
#JKK#

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 2 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter