Mali : Signature de protocole d’accord et coopération entre l’OCLEI et l’ASCE-LC

La salle de conférence de L’OCLEI a servi du cadre ce lundi 27 Novembre 2022, pour la signature du protocole d’accord et coopération entre l’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) et l’Autorité supérieure du contrôle d’état et de Lutte Contre la Corruption (ASCE-LC) du Burkina Faso.
Ont pris part à ces travaux, une délégation du Burkina Faso dirigée par Monsieur Nion Philippe Néri Kouthon, contrôleur d’état du Burkina Faso, ainsi que les membres du conseil de l’OCLEI, avec à leur tête Dr Moumouni GUINDO, président de ladite structure.
Selon Dr Guindo, ce Protocole d’accord permettra desormais aux deux pays d’échanger des informations, de pratique de développement d’outils, de techniques de moyens et même de réalisation d’action commune de sensibilisation d’étude, voire d’enquête vu que le phénomène de corruption est transfrontalier. Les résultats ont également vocation à se propager par delà des frontières. Le président de l’OCLEI a aussi laissé entendre que la convention de l’Union Africaine pour la prévention contre la corruption 2003 encourage ses états membres, africains à développer la coopération multilatérale et bilatérale. D’après lui, notre pays, à travers l’ordonnance 2015 du 23 Septembre 2015, portant création de l’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite a prévu que cette structure est chargée de mettre en oeuvre l’ensemble des mesures envisagées au niveau national, sous-régional, régional et international. Cela inclut mécaniquement la coopération internationale qui est une dimension extrêmement importante valorisée et valorisante et à valeur ajoutée de la lutte contre la corruption à l’échelle internationale.
L’article 6 de l’ordonnance qui crée l’OCLEI dispose qu’il entretient des relations de partenariat avec les structures nationales, étrangères chargées de la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.
<< L’Autorité Supérieure de Contrôle d’État et de Lutte contre la Corruption nous a permis d’avoir un aperçu qui montre que c’est une structure résolument orientée vers la lutte contre la corruption, toute la délinquance économique et financière pour améliorer la gouvernance dans le pays frère le Burkina Faso. Tout comme l’OCLEI et d’autres structures au Mali, cette cérémonie participe à cet élan. Le phénomène de corruption étant transfrontalier par conséquent, les moyens, les outils, les stratégies, et les approches doivent également être internationaux, transfrontaliers de manière à ce que nous puissions contribuer ensemble, car seul on peut faire des choses, mais ensemble, on peut faire davantage. C’est à cet titre l’OCLEI est aujourd’hui à la signature du 6ème protocole d’accord avec les entités internationales. >> a t-il poursuivi
L’orateur du jour a laissé entendre que sa structure a déjà signé avec la commission anti-corruption de l’île Moris, avec l’agence française anti-corruption de la France, avec l’instance nationale pour la prévention et la lutte contre la corruption du royaume du Maroc. L’OCLEI a scellé un protocole d’accord avec l’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption et pour la Promotion de la Bonne Gouvernance de la République soeur de Guinée Conakry, également avec l’Office Nationale de Lutte Contre la Corruption et des Fraudes du Sénégal.
Quant à la Côte d’Ivoire, le processus est en cours et avec tous les pays membres de la CEDEAO ainsi qu’avec les Émiratsarabes unis. Un protocole d’accord est entrain d’être signé avec l’Égypte, qui fait preuve de volontariste dans un contexte justement de lutte contre la corruption.
Quant au représentant de l’Autorité Supérieure du Contrôle d’Etat et de Lutte Contre la Corruption (ASCE-LC) du Burkina Faso, M. Nion Philippe Néri Kouthon, la signature de ce protocole d’accord est le symbole de la synergie entre le Burkina Faso et notre pays. Il dira que les deux états, sont unis depuis l’origine et que le Burkina Faso et le MALI ont les mêmes réalités socio-economique, ethnique et politique. Le Mali et le Burkina Faso sont un même peuple que le colonisateur a divisé par des lignes, mais n’a pas pu nous diviser par le coeur. << Nos deux chefs d’état sont en bonne synergie, parce qu’ils sont dans une dynamique de retour à nos valeur, de retour à notre identité. Ils sont dans une dynamique d’affranchissement au delà de cette bonne synergie qui existe entre nos deux pays, il est de bon ton qu’au niveau de nos institutions respectives, nous puissions aussi manifester cette bonne synergie. Les interventions de Dr Guindo au plan international m’a retenu et sa maîtrise du sujet m’a retenu. C’est pourquoi j’ai dit qu’il faudrait que j’apprenne à connaître sa structure. C’est pourquoi, je suis venu apprendre et partager avec lui. La convention scellée va permettre de renforcer, de mutualiser nos moyens de lutte contre le fléau. Lorsque les produits de la corruption sont externalisés, il faudrait se donner les moyens de passer outre les frontières terrestres pour aller les appréhender là où ils sont localisés. Cette convention permettra d’aller outre les frontières, pour identifier les avoirs compromis, les saisir, les recouvrer et les retourner aux populations qui ont été momentanément privées de ces ressources. Cette convention permettra à l’Autorité supérieure du contrôle d’état et de lutte Contre la Corruption (ASCE-LC) de passer les mains à l’OCLEI pour mener des investigations, lorsqu’elles mettraient en cause des burkinabè. En retour, la convention permettra également à l’OCLEI de passer la main à ASCE-LC pour que nous puissions mener des investigations lorsque des maliens auront externalisés des ressources, des avoirs sur le territoire national du Burkina Faso. >> a t-il dit
M.Nion Philippe a souhaité que les deux structures puissent chacune s’organiser pour donner pleinement corps à cette convention qui vient d’être signée. Selon lui, l’ASCE-LC qu’il représente pour sa part mettra en oeuvre toute les diligences pour que chaque article, chaque alinéa de la convention et chaque ligne soient pleinement mis en oeuvre.
Nouhoum Konaré

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter