Faits Divers : Le Faux policier démasqué par le magasinier

Les faits se sont déroulés ce mardi 6 octobre 2020 à Bamako.

Le jeune âgé d’une vingtaine d’années s’était déguisé en vrai policier.

Armé d’une confiance absolue, le faux  policier s’est rendu au commissariat, pour voir le magasinier. A ce dernier, il demande expressément sa dotation. Pour ce faire entendre, il s’exprima ainsi : « Classe ! Je suis venu chercher ma dotation »

Vigilant qu’il est, le garde magasin, le sergent-chef de police lui demanda de décliner son identité  ainsi que  son numéro matricule.

Sur le coup, le faux policier donna un vieux numéro matricule. Malheureusement  pour lui, ce numéro matricule date des premières heures de la police malienne. Toute chose qui installe le doute dans la tête magasinier.

Ce dernier lui fait savoir que c’est un numéro matricule erroné et qu’il devrait donner le bon numéro matricule.

Immédiatement, le faux policier communiqua un second numéro matricule. Ce dernier se trouve également être en porte à faux avec le galon qu’il porte.

Pour tenter de convaincre le magasinier, le faux policier tire de sa poche une carte professionnelle établie dans les règles de l’art, qu’il exhiba aussitôt au magasinier.

Sur ladite carte, il est mentionné « Agent affecté au Commissariat de police du  2ème Arrondissement de Bamako ».

Sans tarder, le magasinier alerta le commissaire en charge de cette unité. Le Commissaire lui dit n’avoir pas connaissance de l’intéressé.

Immédiatement, le faux policier est interpellé et mis à la disposition de la justice. Il cogite sur son sort entre les murs de la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako Coura, en attendant son jugement.

Rappelons qu’un cas similaire s’est passé aux environs du champ hippique de Bamako, où un homme âgé d’environ 45 ans s’était transformé en officier des Forces Armées du Mali.

Dans les faits, ce faux officier était le cerveau d’un groupe de malfrats. Il téléguidait ses acolytes sur le terrain pour faire des braquages et vols. Si l’un d’eux est pris en flagrant délit, il est alerté par l’un des acolytes pour venir à la rescousse.

Ainsi, il se présente en tenue militaire bardée de grade d’officier. Il demande  à la foule de  lui donner le malfrat pour qu’il le remettre à la police. Sauf que le faux officier disparaît avec le bandit dans la nature.

Nouhoum Konaré

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 17 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter