Mopti : Un voleur de moto Jakarta dans les rangs de la garde nationale

Illustration

Abdoulaye Yattara est militaire de son état dans le corps de la garde nationale. Son lieu de service est la ville de Motpi. Là, le jeune garde est mis à la disposition de la Compagnie Malienne de Navigation (COMANAV) pour assurer la sécurité des bateaux, en ces temps de crise sécuritaire. Malheureusement, Abdoulaye Yattara est un soldat pas comme les autres. Il a un fort penchant pour les biens d’autrui.

Ce jour lundi 21 septembre 2019, le garde Abdoulaye Yattara est envoyé au stade Barema Bocoum de Mopti pour le service du maintien d’ordre d’un tournoi de football organisé pour la paix.

L’habitude étant une seconde nature, Abdoulaye le garde national profite de son statut de maintien de l’ordre au stade, pour faire main basse sur la moto Jakarta d’un spectateur.

Avec son butin, Abdoulaye s’empressa de retrouver un réparateur de moto dans l’espoir de monnayer son butin.  Quelques minutes d’échanges ont suffi pour que le réparateur contacté se transforme en commerçant, prêt à liquider la moto.

C’est dans sa folle recherche de client pour la moto Jakarta quasi neuve que le réparateur est appréhendé par Bakoro Sounkoro ; qui se trouve être le  propriétaire de la moto Jakarta.

Face aux nombreuses questions sur la provenance de la moto Jakarta, le réparateur finit par craquer. Il donne le nom du garde Abdoulaye Yattara. C’est ce dernier qui m’a donné la moto à vendre, prétextant que les papiers sont chez lui à la maison et qu’il a urgemment besoin de vendre la moto pour partir en mission à Mondoro, lâcha le réparateur.

Sur ces faits, le garde Abdoulaye Yattara a été activement recherché, avant d’être interpellé et placé en garde en vue pour la suite de la procédure. Le 25 septembre passé, le garde a été présenté au procureur, qui le mit tout de suite sous mandat de dépôt. Il sera écroué  au camp de l’armée de terre à Sevaré.

Là, on ne sait pas par quelle complicité mais le garde Abdoulaye Yattara parvient à s’échapper de sa prison, avant de disparaitre dans la nature.

Face à la gravité de la situation, le procureur de la république de Mopti Issiaka KEITA, a émis un mandat d’arrêt contre le militaire voleur fugitif.

Affaire à suivre

Hamala FOFANA depuis Mopti

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter