Baobab Presse -

Tombouctou : Les femmes en première ligne dans la lutte contre la COVID19

Déclarée au Mali le 25 mars 2020, la pandémie du Coronavirus mobilise la société civile. Parmi ces organisations, figurent L’ONG Tin-Hinan de Tombouctou. Cette organisation vient de procéder le 16 juin 2020 au lancement de sa campagne de distribution de Kits d’hygiène.

Dénommée “les organisations de femmes de la région de Tombouctou se mobilisent contre le COVID-19″, la cérémonie était présidée par le maire de la commune urbaine de Tombouctou, Aboubacrine Cissé.

Cette mobilisation des femmes intervient quelques jours après la déclaration de plusieurs cas de Coronavirus dans la région de Tombouctou.

La campagne a pour objectif de contribuer d’une part à la lutte contre la propagation du COVID-19 dans la région de Tombouctou et au Mali.

D’autre part, marquer l’intérêt du rôle que peuvent jouer les organisations de femmes dans la lutte contre le COVID-19.

Selon, la présidente de l’ONG Tin-Hinna de Tombouctou, Aichatta Walett Mohamed, dira qu’au court de la campagne, il d’agira de mener des actions de sensibilisation à l’endroit des communautés.

Ces actions se feront par la diffusion de messages sur la maladie à coronavirus avec un focus sur les symptômes, les modes de transmission et aussi les moyens de prévention et les recours de prise en charge en cas de contamination.

“En plus des actions de communication, Tin-hinan procédera à la distribution de kits d’hygiène au profit des couches sociales les plus vulnérables ” a ajouté Aichatta Walett Mohamed.

Pour faire face à cette pandémie aux conséquences multiples, « l’État seul ne peut pas, il faut que chaque citoyen se mobilise. Chaque citoyen peut faire quelque chose et doit le faire  », explique le maire de la commune urbaine, Aboubacrine Cisse.

Les volontaires distribueront entre autre aux kits de lavage des mains, des savons lave-mains collectifs de 50 litres, des gels hydro-alcooliques, des cache-nez etc.  Il faut rappeler que le projet est financé par TINHINANCANADA, le FIMI (Forum International des femmes Indigènes) et OAFAKenya.

Étaient présents à la cérémonie le représentant du gouverneur M. Salih Ag Hamada Lamine, le chef du comité régional de lutte contre la pandémie, Mohamed Koureichi ; les représentants de la direction régionale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille et les présidentes de plusieurs organisations de femmes.

A KENE

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 2 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter