Journée internationale des Douanes : Le Directeur général des douanes du Mali détaille un bilan très flatteur

Mahamet Doucara, directeur général des Douanes du Mali

La célébration de la journée internationale de la douane, a eu lieu le dimanche 26 janvier 2020, à la direction générale des douanes maliennes. L’événement était conduit par l’inspecteur général, Mahamet Doucara, directeur général des Douanes du Mali ; en présence de Barry Aoua Sylla, ministre des Mines et du Pétrole.

Le thème de la présente édition a porté sur « la contribution de la Douane à un avenir durable ». Le slogan des douaniers était le suivant : «  la durabilité au cœur de l’action douanière pour les personnes, la prospérité et la planète »

La journée a été marquée par des conférences-débats, un match de football entre l’AS- Douanes et l’AS Police, ainsi que la remise de certificats du mérite 2020 aux agents qui se sont distingués en 2019.

Pour la circonstance, le DG de la douane a rendu un vibrant hommage aux personnes (militaires, paramilitaires) et civiles tombés pour la patrie.

Notre pays, à l’instar de la communauté internationale, fête la journée internationale de la douane qui est consacrée, cette année, au rôle de la douane dans l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’Organisation des Nations Unies, a précisé Doucara.

Il ajoute que dans sa mission régalienne de protection de la santé publique, de la flore et de la faune, et d’appui en matière de sécurité, l’administration des douanes maliennes a fait mains mises (2016 à 2019) sur une flopée de produits nocifs à la consommation. Il s’agit de 48. 360kg de viande de volaille, 6.458kg de foies impropres à la consommation humaine, 26.191kg de stupéfiants y compris les drogues dures ; 390 armes de guerre et 73.231 munitions avec un pic de 196 armes de guerre en 2019 ; 5.155 explosifs et détonateurs, 13.711.896 médicaments humains et vétérinaires, et enfin 52 756kg de cyanures, a précisé l’Inspecteur général Doucara.

Aussi, le Directeur général ajoute d’autres saisines importantes des espèces animales menacées de disparition ; notamment les margouillats fouet queue, les tortues, les antilopes et du bois.

Selon le patron des douanes maliennes, les services des douanes luttent aussi contre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme. Aussi, ils agissent avec force et détermination contre les délits graves, comme la traite des êtres humains et le blanchiment d’argent.

Au-delà de tout cela, les douanes apportent une contribution indispensable à la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale ; la facilitation des échanges par la réduction des délais et des coûts associés au transport des marchandises.

Parlant des recettes, le directeur général des douanes maliennes précise qu’au cours des années 2017, 2018, et 2019, les douanes maliennes ont contribué au budget d’État, à hauteur, respectivement de 585,1 milliards, 499,1 milliards, et 555,1 milliards de nos francs.

Au plan institutionnel ; l’administration des douanes du Mali s’est inscrit dans des accords et conventions internationaux portant sur la lutte contre la criminalité transnationale, le terrorisme et les trafics illicites ; la lutte contre la circulation des armes légères et a petit calibre ; la lutte contre le blanchissement des capitaux et la cybercriminalité.

Dans sa conclusion, le directeur général des douanes du Mali a rappelé qu’il est de tradition pour les membres de l’OMD de décerner des certificats de mérite lors de cette journée. A ce titre, une dizaine de douaniers ont reçu des certificats pour leur engagement dans le travail bien fait.

Source : LE DÉLIBÉRÉ

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 1 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter