Culture : C’est parti pour Ogobagna 6

Lundi 22 mars 2021, la place du cinquantenaire a abrité la cérémonie de lancement du festival Culturel Ogobagna. Pour cette 6ème édition, le festival culturel Dogo « Ogabagna », a pour thème : « Protection de l’environnement et techniques culturales dans les milieux traditionnels ». Cette année, la particularité est que l’invité d’honneur du festival est le « frère peul » ; histoire de montrer qu’entre les deux communautés, pas question de guerre fratricide mais plutôt de fraternité.

Durant une semaine, précisément du 22 mars au 28 mars 2021, Bamako vivra et aura l’occasion de découvrir toute la beauté de la culture dogon.

Pour Ginna Dogon, Ogobagna est un espace du donner et du recevoir ; un cadre de brassage entre maliens de toutes communautés, un espace d’expression de savoirs et savoir-faire anciens.

Ce festival est  également une tribune pour les universitaires, nos artistes et nos artisans qui sont venus exposer les résultats de recherches, les créations musicales, le folklore, le textile, l’art divinatoire, etc.

Chaque festival est une opportunité pour les intellectuels et chercheurs d’ici ou d’ailleurs, dogons ou autres, introduit monsieur Hamidou Ongoiba, vice-président de Ginna dogon. Il poursuit en disant que le Festival Ogobagna n’est ni un festival de trop, ni un festival comme les autres.

« Ogobagna est d’abord un outil de résistance socioculturelle contre la barbarie abjecte à laquelle d’aucuns cherchent à soumettre toute une nation. Il symbolise la résilience non seulement du peuple dogon contre toute forme de domination, mais aussi celle de toutes les maliennes et de tous les maliens. Malgré les massacres des populations innocentes et des soldats des forces armées de défense et de sécurité, le Mali reste debout », déclaré-t-il.

ISSA ONGOÏBA

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter