Transformation numérique : La souveraineté au cœur de la 3è édition

Cette information a été donnée par le Directeur d’Africa Digital, Djakaridja Ongoïba au cours d’une conférence de presse tenue, le samedi 27 avril 2024, au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). Lire notre reportage.

Cette rencontre avec la presse s’est déroulée en présence de l’ancien ministre de l’économie numérique, de la communication et de la modernisation de l’administration le Dr Hamadoun Touré, du Directeur national de l’Économie Numérique Abdel Kader Ky et du représentant de l’UNICEF Bazoumana Traoré.

Dans son intervention, le Directeur d’Africa Digital Djakaridja Ongoïba a, d’abord, rappelé que cette 3è édition se tiendra début mai et sera placée sous le haut parrainage du ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Modernisation de l’Administration Alhamdou Ag Ilyène et sous le thème « la souveraineté numérique ».

Il dira que le Mali a célébré, le 14 janvier 2022, la première édition de sa journée de la souveraineté retrouvée. Selon le Gouvernement, explique-t-il, cette activité vise à renforcer le sentiment patriotique et à magnifier la souveraineté retrouvée du Mali qui repose désormais sur trois principes définis par le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta. et ce conformément à la vision du peuple malien à savoir : le respect de la souveraineté du Mali, le respect des choix stratégiques et des partenaires opérés par le Mali et la défense des intérêts vitaux des populations maliennes dans toutes les décisions prises.

« C’est ainsi que nous avons choisi comme thème de cette édition, la souveraineté numérique. Au moment où le dialogue inter Malien est en cours, ce thème permettra d’inviter la jeunesse à s’exprimer sans complaisance sur la souveraineté numérique dans un cadre, certes compétitif mais coopératif », a-t-il déclaré.

Djakaridja Ongoïba a également expliqué que trois catégories de groupes peuvent participer à cette compétition. Il s’agit des lycées qui vont se rivaliser sur le thème relatif à la sécurité des données. Les universités portent sur le thème d’intelligence artificielle tandis que les start-ups aborderont la robotique. Soulignant que cette compétition se déroulera sur deux phases : la présélection et la sélection finale. Et d’ajouter qu’à l’image des éditions passées, les participants devront présenter des projets individuels ou en groupe de personnes maximum.

Il a signalé que la présélection se déroulera, le 05 mai prochain. Les participants feront une présentation PowerPoint de leur projet. Le 12 mai, se tiendra la sélection finale. Les participants feront une démonstration de leur projet.

En conclusion, le Directeur d’Africa Digital rappelle que cette compétition est un élément catalyseur qui vient en complément des initiatives et actions qui sont au niveau gouvernemental et du secteur privé. Elle permet une fois encore d’identifier des talents. « Nous savons que chacun de nous a un talent dormant et il suffit de le réveiller et de le stimuler. Nous AD, croyons en la dynamique de la jeunesse, à l’esprit d’innovation et à la réussite de cette jeunesse. C’est le Mali qui gagne » a-t-il conclu.

Quant au Directeur national de l’économie numérique, il a remercié le Directeur d’Africa Digital pour cette belle initiative et l’accompagnement de cette 3è édition par l’ancien Ministre Hamadoun Touré. Il s’est réjoui de l’initiative qui va en droite ligne des objectifs de l’économie numérique.

C’est pourquoi, sa direction ne ménage aucun effort pour accompagner ces genres d’initiative. « Ce sont des activités qui rentrent dans le cadre de la souveraineté et de la révolution numérique », a-t-il indiqué. Ajoutant que cela permettra de développer les compétences en matière numérique.

Prenant la parole, le Dr Hamadoun Touré n’a manqué d’exprimer sa satisfaction pour cet événement et a appelé tout le monde à participer à cette édition pour y découvrir des talents. « Le numérique est une opportunité pour le Mali et on ne saurait l’en parler sans mettre l’accent sur la jeunesse », a-t-il laissé entendre.

Nouhoum Konaré

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 − 17 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter