Au cœur d’une polémique depuis plusieurs jours, Samuel Eto’o, le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), a décidé de sortir de sa réserve et de s’exprimer

Il a déclaré : « Quand mon mandat à la FECAFOOT prendra fin, à part Jésus-Christ, personne ne pourra égaler les sacrifices que j’ai consentis. J’ai vécu cinq mois sans pouvoir voir ma femme ni mes enfants.

Durant cette période, j’ai personnellement déboursé 4 milliards et demi pour affréter des avions et rémunérer ceux qui, aujourd’hui, me manquent de respect.

Il vous suffit de demander aux détracteurs si la FECAFOOT disposait ne serait-ce que de 5 FCFA sur son compte.

J’ai instauré de nouvelles positions au sein de la fédération, que je finance de ma propre poche, dans le but de la rendre plus conforme aux autres fédérations internationales bien en vue.

Les personnes qui les suivent sur les réseaux sociaux ne possèdent qu’une compréhension superficielle du football.

Moi-même, je n’aurais jamais osé discuter de football si je n’avais pas été un grand joueur évoluant au sein de prestigieux clubs.

Durant ma carrière de footballeur, je n’ai manqué de rien. Je ne souhaite pas que mes compatriotes du Cameroun aient à vivre dans la pauvreté en tant que footballeurs.

Très bientôt, nous accueillerons des joueurs originaires d’Afrique du Nord au sein de nos clubs, car les conditions salariales sont déjà très compétitives.

Je vous prie de plutôt m’accorder vos prières et de laisser de côté tout faux orgueil. Il est essentiel d’apprendre à travailler dur avant de songer à la victoire », a déclaré Samuel Eto’o.

source : La ligue de football Professionnel du Cameroun (LFPC,)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 × 8 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter