Éducation : Bougouni abrite la tenue de la deuxième édition de la  » retraite syndicale «du SYNEFCT

L’institut  de Formation de Maîtres (IFM) de Bougouni a servi de cadre pour la tenue de la deuxième  édition de la « retraite syndicale « du Syndicat des Enseignants Fonctionnaires des Collectivités Territoriales (SYNEFCT). En effet, une forte délégation, avec à sa tête Monsieur Ousmane Almoudou Touré, secrétaire général  du  (SYNEFCT ) et non moins porte-parole de la synergie des syndicats signataire du 15 octobre 2016, venue de Bamako pour la circonstance.

Selon oumarou Traoré, chef de cabinet du ministre de l’éducation nationale, la refondation d’un pays passe certainement par l’éducation et si le syndicat a mûri l’idée de s’asseoir et de réfléchir comment apporter sa contribution aux programmes c’est contribuer à l’édifice  national.

<<Les programmes enseignés dans certaines disciplines ne sont pas conformes à la réalité de notre pays. L’objectif assigné aux autorités éducatives  par la transition est la refonte du système. C’est pourquoi nous nous sommes dits que l’amélioration du programme peut être un pan de cette réforme >> a laissé entendre   Ousmane Almoudou, secrétaire général du SYNEFCT et participant. M. Touré a en même temps remercié l’ensemble des participants venus à cette édition.

A noter que cette initiative du SYNEFCT rentre dans le cadre de la redynamisation du système éducatif du Mali. Le thème retenu cette année est  » La refonte du système éducatif, quelle place pour les programmes enseignés

Il s’agissait pendant trois jours pour les acteurs de l’école de faire l’état des lieux des différents programmes enseignés au niveau de l’éducation préscolaire, de l’enseignement fondamental et celui du secondaire général,  technique et professionnel, ensuite  faire les suivis et analyses qui ont abouti à des propositions concrètes.

Onze (11) commissions de travail  mises en place par les participants se sont attelés à corriger les failles  dont souffrent les programmes officiels. Chaque commission était assistée par des personnes ressources  (facilitateurs)

Les acteurs de l’école, après avoir diagnostiqué l’ensemble des programmes,  certains points non essentiels ont été  supprimés tandis que des points ont subi de rajouts et d’autres ont été réaménagés en plénière.

Ainsi, les documents élaborés seront  désormais mis à la disposition des autorités scolaires qui prendront sans nul doute les innovations opérées.

A rappeler que la cérémonie d’ouverture a enregistré la présence plusieurs personnalités politiques et éducatives de ladite région. Il s’agit notamment du préfet, du maire, du Directeur de l’académie, des représentants des centres d’animation pédagogique, entre autres.

 

Nouhoum konaré

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
9 + 14 =


RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter